Tania & ses coquineries

Appelez le Long, Kevin Long

On dit que le hasard fait bien les choses. Et bien je confirme, le hasard ayant voulu que ma route croise celle de Kevin Long, acteur x depuis 15 ans.

Tout a commencé par un coup de cœur sur net échangisme, la plus grande communauté libertine en ligne. Sur quoi je répondis à Kevin :  merci pour ce coup de cœur, j’espère avoir un coup de bite… Je ne croyais pas si bien dire car rendez-vous fut pris pour la une semaine d’après.

Cette rencontre a bien failli ne pas se faire, tant la loi des séries s’est avérée juste, ce jour là : problème de voiture rencontré par notre hôte, fermeture de la station de métro où il devait faire une correspondance, SMS n’arrivant pas… Tout semblait jouer en notre défaveur ce jour là et j’aurais été vraiment déçue que notre rencontre n’ait pas lieu.

Quand il finit par arriver, j’attendais depuis plus d’une heure en nuisette noire, bas et strings assortis et talons de 12. La pression et le stress que je ressentais à l’approche de cette rencontre (face à un acteur X, il faut assurer et puis des jolies femmes, il avait du en voir passer) avaient eu le temps de retomber entièrement. C’est donc détendue, le regard même un peu coquin, que j’accueillis avec mon homme l’acteur x.

Après un apéritif des îles (c’est lui qui l’avait demandé), l’échange de quelques caresses, le déboutonnage du pantalon de Kevin et la vue de son sexe encore au repos mais déjà imposant, je proposais de passer à la chambre, où une ambiance tamisée nous attendait.

Je n’avais pas envie de longs préliminaires. Après quelques coups de langue bien placés de mon homme (sur mes seins) et de Kevin (sur ma chatte), ce dernier entreprit de me pénétrer. Mes lèvres furent délicatement écartées par la bite de Kevin et je me retrouvai donc rapidement dans la configuration préférée : prise en levrette avec une bite (celle de mon homme) dans la bouche.

S’en sont suivies deux heures de pilonnage, pour mon grand plaisir, avec un intermède ‘double pénétration’. J’ai en effet pu pour la 1ère fois, avec les conseils avisés d’un professionnel du sexe, être remplie par tous les orifices. Mon homme à genoux derrière moi était planté dans mon cul, lui qui aime tant ça. Et Kevin allongé sur le dos en dessous de moi, remuait dans ma chatte et goûtait à ma langue. Sensation très agréable et excitante que d’être prise en sandwich par deux queues et d’être remplie par tous les trous.

Kevin n’en avait pas fini pour autant avec moi et repris ensuite de plus bel le pilonnage de ma chatte, de ses coups de rein à la fois doux, fermes et précis. J’entendais sa respiration profonde, il gérait son érection. Et il m’indiquait quand ne plus bouger, pour observer et attaquer la bête sous un angle précis. J’aime quand les hommes sont sûrs d’eux et précis comme cela.

Pour le final, mon homme et notre hôte répandirent leur sperme chaud sur ma bouche et mes seins, je ne pouvais pas y couper, vous le comprendrez aisément.      En résumé de ce trio : Deux bites tendues à souhait, du rythme, de l’endurance et du sperme, tout ce que j’aime.

Et au vue du sourire de notre hôte en repartant, je pense avoir rempli ma mission de Kevin Long Girl. Prochain épisode (je l’espère) : Le voir à nouveau dégainer son arme, pour s’occuper de mon cul.

Publicités

13 février 2013 Posted by | Ambiances coquines, Fantasmes, Libertinage, Pluralité | , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

1, 2, 3… Chandelles

Je dois l’avouer, c’est ma 1ère sortie en club échangiste, depuis que  j’ai « juré fidélité » à Marco en août. Il était temps de remettre le pied à l’étrier…

Marco et moi avons choisi d’aller aux Chandelles, club chic situé dans le 1er arrondissement, pour un after coquin ouvert aux couples mais aussi aux hommes seuls et femmes seules. J’y ai retrouvé l’ambiance feutrée et la déco glamour que j’aime tant.

Nous avons commencé par prendre un verre au bar. Quand Marco me laissa seule quelques instants (pause technique), je me rendis compte que remettre le pied à l’étrier provoquait chez moi, comment dire, une certaine timidité. Alors qu’on ne peut pas dire que j’en sois à mon galop d’ essai en terme de club échangiste, n’est ce pas ? J’ai un côté fleur bleue parfois,  que voulez-vous…

Marco revenu, nous avons sympathisé avec Sébastien, près du bar, qui s’est avéré un amant très agréable par la suite. Nous avions choisi de coquiner dans la petite alcôve du club, une petite pièce de 5 m² dont les murs ont la particularité d’être recouverts de miroirs.  Sébastien, en plus d’être bien monté, avait un coup de bassin original et profond, fort appréciable…

Sur ma demande, Marco invita Léo à se joindre à nous dans l’alcôve. Léo aimait lécher, je ne tardais pas à m’en rendre compte, pour mon grand plaisir, pendant que les mains de Marco et Sébastien couraient sur mon corps.

Sébastien nous laissa dans l’alcôve et un autre habitué du club se proposa alors de venir en renfort, ce que je ne pouvais décemment pas refuser. Jamais 2 sans 3, comme le dit le dicton… Et la coquinerie se termina sur les commentaires admiratifs de ces messieurs sur ma croupe et mes seins.

11 décembre 2011 Posted by | Ambiances coquines, Libertinage, Pluralité | , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires