Tania & ses coquineries

Laisse moi rire (épisode 2)

J’ai eu de prime abord envie, dans cette épisode 2, d’évoquer de façon plutôt sérieuse, mon propre cheminement, de l’éducation puritaine reçue par ma mère, à la structuration de ma vie libertine. 

Et puis j’ai décidé de prendre un autre point de vue, après avoir croisé dans le métro, cette femme. 

Plutôt âgée, une coiffure choucroutée et un visage anguleux dignes d’Armande Altaï. Sans compter sur son look improbable (c’est peu de le dire). Elle a enlevé son manteau, dévoilant un pull chaussette blanc sous lequel elle avait glissé des épaulettes (oui oui, vous avez bien lu), et qu’elle avait bien enfoncé à la taille dans une jupe longue en velours noir. La fashion police aurait certainement perdu connaissance. 

Et dans un geste féminin et fluide, parfait équilibre entre douceur et détermination, regardant son reflet dans une vitre, elle s’est appliqué à replacer les mèches de sa frange tombant sur son visage, à repositionner correctement son collier, à enlever les poussières de sa jupe. Puis, satisfaite et fière d’une certaine façon, s’est assise. 

Juste derrière elle, un groupe de jeunes hommes se moquaient d’elle et ricanaient, pas si discrètement. Elle n’en avait que faire. Je n’ai pu m’empêcher de sourire et de l’admirer, pour ma part, tant elle était touchante dans sa féminité et sa façon de l’exprimer, tant son assurance était inébranlable. À mes yeux, un moment de grâce et une leçon de vie inattendus.

J’ai regardé les autres femmes de la rame de métro. Toutes différentes, toutes avec leur charme, leur beauté, leur singularité,  dans leur regard, dans leurs gestes, dans leur attitude. « Nous avons toutes notre part de féminité », me suis-je dit intérieurement, quelque part entre nos atouts et nos défauts, nos forces et nos talons d’Achille.

Bravo à vous toutes, qui assumez votre féminité, vos choix, avec sourire et détermination, quel que soit l’endroit où chacune positionne le curseur de la sexualité. 

Soyons bienveillantes avec nous même. Laissons nous rire, pleurer, vibrer, aimer. Soyons volontaires, décidées et actrices de nos vies. Soyons authentiques et vraies. Et chérissons notre liberté.

Publicités

18 avril 2017 - Posted by | Libertinage

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :