Tania & ses coquineries

Laisse moi rire (épisode 1)

Rentrons immédiatement dans le vif du sujet. Il y a une opposition (fortement ancrée) entre la chaudasse / la cagole / la fille légère / la catin, cumulant les partenaires sexuels et/ou affichant un certain appétit sexuel, et la discrète / la posée / la pure / la sainte, plus crédible, légitime et présentable. 

On baiserait les premières pour (mieux) se mettre en couple, épouser et procréer avec les secondes. 

Autrement dit, pour être une bonne mère /compagne qui se respecte / épouse convenable, une femme se devrait d’être un exemple de sobriété sexuelle, ayant eu peu (voire pas) de partenaires et s’approcher autant que faire se peut, du mythe de la sainte auréolée de pureté. Certifiée sans être (trop) testée.

Ah ah ah, laisse moi rire.

Je ne rentrerai même pas dans la démonstration que je parviens (me semble t-il de façon plutôt équilibrée) à concilier mes différentes casquettes (femme, mère, épouse, amante, libertine, amie, sœur, etc). Mais plusieurs constats s’imposent cependant. 

Premier constat. 

Nous sommes, nous femmes, les premières à nous auto-censurer (et à nous flageller spontanément), ayant bien retenu les leçons enseignées explicitement et implicitement par nos mères : Mieux vaut être trop prude et raisonnable que d’avoir la cuisse légère, ma fille, il en va de ta vertu et cette vertu est inestimable (pour l’homme surtout, tiens donc).

Je ne saurai dire combien parviennent à dépasser d’elles même le poids de cette éducation (une minorité ayant certainement reçu, à contre courant, une éducation plus tolérante et ouverte) et accepter la simple idée qu’elles peuvent avoir une libido aussi forte (voire plus) que celle d’un homme. Et que ce n’est pas anormal.

Deuxième constat. 

Les hommes poursuivant un idéal de femme immaculée conception (ce qui n’est pas, je l’espère, la majorité des hommes), ne sont-ils pas ceux qui, lassés du manque d’exubérance et de fantaisie de leur compagne au lit, finissent par aller voir ailleurs ?

Troisième constat.

La majorité des hommes (pour le coup) n’attendent-ils pas de leur moitié qu’elles soient sages, posées et présentables à la ville (desperate housewife bien sous tout rapport – en apparence) mais chienne, salope et débridée au lit, avec eux (pour eux seuls et grâce à eux seuls, faut pas déconner, c’est leur femme) ?! 

Or pour assumer d’être chienne et salope, en paroles et en actes, il faut avoir suffisamment exploré à titre personnel, au travers de différentes expériences sexuelles, et repoussé souvent ses propres limites… Et là c’est le chat qui se mord la queue (chienne, chat, c’est très animalier tout ça. Et à la fois, il faut bien appeler un chat, un chat). 

Conclusion.

Entre :

– ces demoiselles rougissant quand le mot ‘levrette’ est prononcé, pensant et agissant inconsciemment dans le cadre qui leur a été posé (mais frissonnant en lisant secrètement 50 Nuances de Grey), 

– ces dames qui militent pour un féminisme dénué de féminité, vierge de toute interprétation/allusion éventuellement sexy et encore moins sexuelle (et fustigeant l’homme par principe), 

– celles qui se revendiquent libertines et qui la ramènent peut être un peu trop (tu l’as pensé ou tu vas finir par le penser, même un tout petit peu),

– ces messieurs qui pensent que leur pénis est le centre du monde et que la femme doit lui être dévouée (en étant si possible -niaisement- béate d’admiration),

– Ces hommes qui aimeraient partager des moments forts avec une femme libérée, assumant d’être appelée « salope » dans le feu de l’action et bien plus encore, mais n’en rencontrant pas ou ne sachant pas comment amener la chose à leur moitié (à leur grand dam).

Et bien le débat catin / sainte n’est pas près d’être réglé. 

Publicités

17 avril 2017 - Posted by | Libertinage

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :