Tania & ses coquineries

On avait dit pas de sentiments

On avait dit du cul, du plaisir, sous toutes les formes qui nous semblent acceptables, à l’aide de tous les instruments possibles et imaginables, avec toutes les personnes qui nous inspirent, mais pas de sentiment. Et pourtant.

On parlait en toute légèreté de sexe, avec toutes ses configurations et tous ses scénarios, des plus soft aux plus osés. Mais jamais en évoquant le feeling, l’affect, les émotions. Et pourtant.

Le contrat libertin n’incluait pas de sentiment. Ça ne devait être qu’une question de positions et de fluides corporels, entre deux cris de plaisir brefs, furtifs et sans lendemain. Et pourtant.

« (…) La sexualité est finalement comme une combinaison singulière dont nous détenons tous une partie du code bien spécifique. Comme si nous étions plus ou moins profondément connectables. L’intensité des flux indescriptibles (…) » L’infidélité promise – Eve de Candaulie

J’ai mis du temps à le comprendre mais dès le départ, les cartes étaient biaisées. Même si tout était nouveau et surprenant, les choses n’auraient pas pu se passer autrement et elles se sont imposées à moi. C’est ainsi.

« Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous » Paul Eluard

J’ai voulu vivre et expérimenter, sans remettre en cause ce que je vis et expérimente avec toi, mon homme, m’interrogeant sur le polyamour, fantasmant sur une sorte de garde partagée. 

Tu n’étais pas contre me laisser suffisamment de liberté pour vivre cette histoire atypique. Tu as su faire preuve d’un amour sans faille, d’une patience exemplaire et d’une bienveillance incroyable, même si tout cela t’a, il faut le reconnaître, égratigné un peu au passage. 

« Grâce à toi, je vis dans un monde où je n’ai à avoir honte ni des pulsions de mon corps, ni des élans de mon cœur, ni des tourments de mon esprit ». L’infidélité promise – Eve de Candaulie

Et lui, l’amant ? Beaucoup de questions resteront sans réponse, mais tout se résume finalement en une phrase très simple : « En fait, [je n’étais pas] dans sa liste de priorités » L’infidélité promise – Eve de Candaulie

J’ai cherché à me raisonner, à dompter cette passion. Je visualisais une seringue se plantant dans mon cœur pour l’anesthésier, puis un scalpel l’incisant pour en extraire la cause de mon tumulte intérieur. J’ai espéré, beaucoup espéré, tellement espéré. En vain. Renoncer.

– Et maintenant ?! –

Comment vais-je désormais aborder le libertinage ? Dois-je verrouiller mon cœur et brider mon esprit pour garder le contrôle ? Dois-je éviter les duos pour minimiser le ‘risque’ ? Dois-je m’appliquer à baiser pour baiser ? 

Je ne veux pas briser mes émotions, parce qu’à travers elles, je me sens vivante.

Je veux croire que vivre le libertinage sans s’abandonner entièrement, ressentir, laisser le corps et l’esprit vibrer sans retenue, est vain.

Je veux croire que libertiner sans âme et sans cœur est vide de sens. 

Je veux croire qu’un libertin ne résume pas à des pratiques sexuelles. 

Et dans cette pulsion de vie et d’envies, j’ai accepté l’idée que s’attacher n’est pas un risque mais une éventualité qu’il ne faut pas nier.

« Ce n’est pas la chair qui est réel, c’est l’âme. La chair est cendre, l’âme est flamme. » Victor Hugo

– Pour toi Eve – 

« L’amour passion ne se contrôle pas », telle est la phrase centrale de la dédicace que tu m’as écrite, comme une préface de ma propre histoire. Tu m’as écoutée, encouragée à accepter les choses telles qu’elles étaient et à les vivre en toute transparence avec mon homme. 

Tu m’as mise en garde aussi, avec douceur et lucidité, au terme de notre échange bien trop bref : « Si tu commences à souffrir, arrête tout. » Comme une prémonition.

Au fur et à mesure que j’ai découvert ta plume, ta vision et ton univers, j’ai été frappée par le naturel avec lequel tu abordes le libertinage et le relâchement qui est le tien dans chaque expérience libertine. 

J’ai admiré ta capacité à glisser et te laisser aller aux plaisirs, aux sensations et aux sentiments tels qu’ils se présentent, tel qu’ils s’improvisent, sous le regard bienveillant de ton homme.

J’ai pris conscience au travers de ma propre expérience et en lisant la tienne, en miroir, que j’étais dans le contrôle.

Planifier, quelque part froidement, toutes les sphères de ma vie comme un agenda géant. Et dans la sphère libertine, dissocier chirurgicalement le corps, le cœur et l’esprit comme des éléments hermétiques et indépendants.

Il a fallu du recul pour appréhender et accepter les leçons à retenir : lâcher prise, réconcilier le corps et l’esprit, laisser une place aux rebondissements du cœur, suivre les chemins tels qu’ils se présentent, avec leurs multiples possibilités. 

« Chaque part de moi est libre et c’est bien là l’essentiel. » L’infidélité promise – Eve de Candaulie

Katy Perry – Rise > https://youtu.be/hdw1uKiTI5c

Publicités

29 novembre 2016 Posted by | Libertinage | 3 commentaires